Puits canadien hydraulique

swirl_v41

 

Principe de fonctionnement

Le puits canadien hydraulique ZEHNDER utilise la température constante du sous-sol pour récupérer la chaleur et tempérer l’air neuf. Pour préchauffer l’air de la VMC ou le rafraîchir, la chaleur accumulée dans le sol est collectée par un capteur à eau glycolée. L’énergie qui y est contenue est cédée à l’air entrant dans la maison par l’intermédiaire d’un échangeur de chaleur posé en amont du système de VMC double-flux. Ce système permet un gain de 4 à 5% sur le rendement de la VMC.

Au printemps et en automne, lorsque la température de l’air extérieur et du sol sont semblables, il est souvent plus économique de ne pas tempérer l’air neuf. Pour cette raison, la pompe à eau glycolée des systèmes de ventilation double flux n’est activée qu’en fonction des besoins.

Le puits canadien hydraulique permet surtout d’éviter les problèmes liés au Radon (gaz radioactif naturel présent dans les roches basaltiques). En effet, le réseau hydraulique fonctionne comme une barrière empêchant la pénétration de ce gaz dans le réseau de ventilation de la maison.

 

Notre gamme de produit

Le raccordement du puits canadien hydraulique ComfoFond-L sur la VMC double-flux ZEHNDER est prévu dès la conception. Le montage de l’échangeur hydraulique se fait directement sur le module de VMC. Le branchement sur le réseau extérieur est réalisé sur le ComfoFond-L en raccordant le bloc de transfert hydraulique sur l’échangeur de chaleur. La régulation du ComfoAir gère directement le fonctionnement du circulateur.

 

L’entretien

Le puits canadien hydraulique a besoin d’un entretien régulier pour vérifier le bon fonctionnement du réseau hydraulique (circulateur et taux d’anti-gel). Il faut aussi, périodiquement, remplacer le filtre principal du ComfoFond-L pour ne pas encrasser l’échangeur principale de la VMC double-flux.